L’URSS avait interdit les micro-ondes dès 1976 pour leur effet mortel

MicroWaveNuke_550x362

En Russie, les fours à micro-ondes ont été interdits en 1976 en raison de leurs conséquences négatives sur la santé, suite à de nombreuses études sur le sujet. L’interdiction a été levée après la perestroïka au début des années 90.

La question se pose souvent d’utiliser ou non un four à micro ondes. Une étude scientifique suisse faite en 1991 a démontré que le sang des consommateurs d’aliments chauffés au micro onde est dégradé. La prise d’aliments cuits au micro-onde produit une augmentation des globules blancs comme si le corps réagissait à un empoisonnement. Il se produit également une baisse de l’hémoglobine et une hausse du cholestérol et d’autres détails inquiétants. Cette étude suisse a été interdite de publication par une cour Suisse en 1993, suite à la plainte de l’Association Suisse de Fabricants et Fournisseurs d’Appareils Électroménagers . Une cour européenne a condamné cette interdiction 5 ans après.

LES FOURS MICRO-ONDES = DANGER POUR LA SANTÉ ?

La cuisson aux micro-ondes est l’une des plus importantes causes de mauvaise santé. C’est certainement l’une des plus ignorées.

En 1991, se déroula un procès en Oklahoma. Une femme appelée Norma Levitt, ayant subi une intervention chirurgicale de la hanche, succomba à une simple transfusion sanguine parce qu’une infirmière « avait chauffé le sang pour la transfusion dans un four à micro-ondes ! »

La logique suggère que si le chauffage est tout ce qu’il y a dans la cuisson aux micro-ondes, alors peu importe comment quelque chose est chauffée. Le sang pour les transfusions est systématiquement chauffé, mais pas dans des fours à micro-ondes.

Il a été fait très peu d’études scientifiques sur les conséquences de manger de la nourriture chauffée aux micro-ondes. C’est plutôt étonnant quand vous pensez que les micro-ondes ne sont avec nous que depuis quelques décennies — et que dans cette période l’incidence de nombreuses maladies a continué à augmenter.

Deux chercheurs, Blanc et Hertel, ont confirmé que la cuisson aux micro-ondes modifie de manière importante la substance nutritive des aliments. Hertel a travaillé précédemment comme scientifique de l’alimentation pendant plusieurs années avec l’une des principales compagnies alimentaire suisses. Il a été viré de son travail pour interrogation sur les procédures de confection de la nourriture, parce qu’elles dénaturaient celle-ci. Ils allaient ensemble, avec Blanc, à l’Institut de Biochimie Fédéral Suisse et à l’Institut Universitaire de Biochimie.

Ils ont étudié l’effet que la nourriture cuite aux micro-ondes avait sur huit individus, en prenant des échantillons de sang immédiatement après manger. Ils ont constaté qu’après avoir mangé cette nourriture, les niveaux d’hémoglobine diminuaient. « Ces résultats montrent des tendances anémiques. La situation est devenue bien plus prononcée durant le deuxième mois de l’étude ».

Qui sait quels résultats ils auraient trouvé s’ils avaient étudié des gens qui mangent de la nourriture cuite aux micro-ondes depuis un an ou plus ?

La violente modification causée aux molécules de nourriture par la cuisson aux micro-ondes [violente modification assimilée plus loin à une contrainte ou à un stress de la nourriture, NDT] forme de nouvelles formes de vie appelées produits de radiolyse. Ce sont des mutations qui sont inconnues dans le monde naturel. La cuisson ordinaire cause aussi la formation de quelques produits de radiolyse (ce qui est sans doute la raison pour laquelle il vaut mieux manger beaucoup de nourriture crue), mais la cuisine aux micro-ondes en cause un nombre beaucoup plus grand. Cela provoque ensuite la détérioration du sang et du système immunitaire.

De plus, ils ont constaté que le nombre de leucocytes augmente après avoir mangé de la nourriture cuite aux micro-ondes — quelque chose que les hématologues prennent très au sérieux, parce que c’est souvent le signe d’un effet fortement nocif, tel qu’un empoisonnement.

En outre, après avoir mangé de la nourriture cuite aux micro-ondes, le taux de cholestérol augmente. Hertel a dit, « La croyance scientifique commune déclare que les teneurs en cholestérol changent habituellement lentement sur de longues périodes de temps. Dans cette étude, les repères ont augmenté rapidement après consommation de légumes cuits aux micro-ondes. » Il croit que son étude tend à confirmer de nouvelles données scientifiques suggérant que le cholestérol peut augmenter rapidement dans le sang secondairement à un stress intense. « De plus, » a-t-il rajouté, « le taux de cholestérol sanguin est moins influencés par la teneur en cholestérol de la nourriture que par les facteurs de stress. De tels facteurs causant du stress peuvent apparemment consister en nourriture ne contenant pratiquement pas de cholestérol — des légumes cuits aux micro-ondes. »

Les résultats ont été publiés dans Search for Health (recherche pour la santé) au printemps 1992. Comment cette recherche a-t-elle été accueillie ? Une organisation commerciale puissante, la Swiss Association of Dealers for Electroapparatuses for Households and Industry a fait en sorte que le président de la cour de Seftigen délivre une « ordonnance de non publication ».

On a dit à Hertel et à Blanc que s’ils éditaient leurs résultats ils feraient face à de lourdes amendes et jusqu’à un an de prison. En réponse, Blanc a désavoué ses résultats. Hertel, d’autre part, est allé en tournée de conférences et a réclamé un jury de tribunal.

Les Russes interdisent les fours à micro-ondes
Après la Deuxième Guerre Mondiale, les Russes ont aussi expérimenté avec des fours à micro-ondes. De 1957 jusqu’à récemment, leur recherche était effectuée principalement dans l’Institut de Technologie Radio à Klinsk en Biélorussie. Selon le chercheur étasunien William Kopp, qui a rassemblé beaucoup de résultats de la recherche russe et allemande — et a été apparemment poursuivi pour l’avoir fait — les effets suivants ont été observés par les équipes russes autorisées :

1. La préparation d’assez de viande chauffée aux micro-ondes pour la consommation humaine créée :

– Du D-Nitrosodiethanolamine (un agent bien connu cause de cancer)
– La déstabilisation des composés biomoléculaires des protéines actives
– La création d’un effet de fixation de la radioactivité dans l’atmosphère
– La création d’agents causant le cancer à l’intérieur de composés de protéine-hydrosylate dans le lait et les grains de céréale ;

2. L’émission de micro-ondes a aussi provoqué l’altération (arrêt complet) du fonctionnement catabolique [réactions biochimiques de dégradation des grosses molécules en molécules plus simples, NDT] du glucoside — et du galactoside — éléments dans les fruits surgelés une fois décongelés de cette façon ;

3. Les micro-ondes ont altéré le fonctionnement catabolique des alcaloïdes des plantes quand des légumes crus, cuits ou congelés ont été exposés même pendant des périodes très courtes ;

4. Des radicaux libres causant le cancer se sont formés dans certaines traces minérales des formations moléculaires dans la substance des plantes, particulièrement dans les racines des légumes crus ;

5. L’ingestion de nourriture cuite aux micro-ondes cause un pourcentage plus élevé de cellules cancéreuses dans le sang ;

6. À cause de l’altération chimiques dans les substances de la nourriture, des dysfonctionnement se produisent dans le système lymphatique, entraînant la dégénérescence de la capacité du système immunitaire à se protéger contre la croissance cancéreuse ;

7. Le catabolisme instable de la nourriture cuite aux micro-ondes altère les substances élémentaires de la nourriture, menant à des désordres dans le système digestif ;

8. Ceux ingérant de la nourriture cuite aux micro-ondes montrent une incidence statistiquement plus élevée de cancers de l’estomac et des intestins, en plus une dégénérescence générale des tissus cellulaires périphériques avec un délabrement progressif de la fonction du système digestif et excrétoire ;

9. En particulier, l’exposition aux micro-ondes cause d’importantes diminutions de la valeur nutritive de toutes les nourritures étudiées. En conséquence les fours micro-ondes ont été interdits en Russie en 1976 ; l’interdiction a été levée après la perestroïka.

Source : http://www.bio-sante.fr/four-a-micro-ondes.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s