CBS: « Le plus important journal du Libéria publie que le gouvernement américain est impliqué dans la création biogénétique du virus Ebola »

4393113_6_467d_le-virus-de-la-fievre-ebola-apparu_ced51430b104e477772e76abc3758dea
Le Liberian Dailey Observer, mardi dernier, a accusé le gouvernement américain d’avoir intentionnellement manipulé génétiquement le virus Ebola et du Sida dans des laboratoires de recherche sur le bioterrorisme. Le journal va même plus loin en disant que les Africains ont été délibérément infectés par des programmes de vaccination.

Selon la nouvelle, le gouvernement américain, le Département de la Défense et des universités de recherche américaines se sont alliés pour tester des armes biologiques sur les nations africaines.
L’article a été écrit par le Dr. Cyril E. Broderick, un ancien professeur de phytopathologie à l’Université du Collège de l’agriculture du Libéria et il a également enseigné en agriculture à l’Université du Delaware.
Tiré à 30 000 exemplaires, le Daily Observer est principalement distribué dans la capitale libérienne de Monrovia et le présent article, en première page, est critiqué parce qu’il alimente la méfiance concernant les programmes de vaccination dans les communautés africaines de l’Ouest.
Le Dr. Broderick cite plusieurs organisations qui participent à la mise en place de points d’essai sur les maladies émergentes, en particulier sur le virus Ebola et les vaccinations. Parmi elles, l’Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l’Armée américaine (USARIID) à Fort Detrick dans le Maryland, l’Université Tulane, y compris une subvention de 7 millions de dollars pour l’Institut nationale de la santé, le CDC, Médecins sans frontières, Tekmira, une société pharmaceutique canadienne et GlaxoSmithKline du Royaume-Uni.
Broderick a dit que les dirigeants africains ont besoin de protéger leurs citoyens pour ne pas qu’ils deviennent des cobayes. Il a continué en disant: « .  Il est très inquiétant que le gouvernement américain ait exploité une fièvre hémorragique virale dans un laboratoire de recherche sur le bioterrorisme au Sierra Leone. Y en a t-il d’autres ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s