D’amore si vive (On ne vit que d’amour), de Silvano AGOSTI

Une quête de multiples vérités sur l’amour, la tendresse et la sexualité, le désir de comprendre ce qui pousse l’Homme à aimer malgré tout, telles sont les raisons qui ont amené le réalisateur et écrivain italien Silvano Agosti à interroger près de 7000 personnes à Naples pendant trois ans. Trois années de rencontres étonnantes, à la découverte de l’Autre… et à la fin, un documentaire extrêmement poignant regroupant sept entretiens.

D’amore si vive, on ne ressort pas indemne. Les témoignages recueillis par Agosti, qui d’une mère, d’une ancienne prostituée, d’un enfant précoce ou d’un transsexuel, tour à tour bouleversent, amusent ou émeuvent le spectateur. Ces portraits variés sont empreints de pudeur et le désespoir affleure souvent, dans un regard qui se perd au-delà de la caméra, un sourire qui vacille… Oscillant sans cesse entre insistance et distance, sans jamais se départir de son humour et de sa verve, Agosti parvient à pénétrer l’intimité de ses sujets. Il entraîne par là même le spectateur dans sa quête, l’amenant à s’interroger sur sa propre vision de l’amour, son vécu personnel.

C’est toute la force de ce documentaire exceptionnel que de toucher à l’universel à travers des portraits atypiques et bouleversants. D’amore si vive est donc à l’image de son réalisateur, résolument du côté de la vie.

D’amore si vive, de Silvano AGOSTI (1984). Edizioni L’immagine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s