Les États-Unis ont lancé un missile balistique intercontinental

150324-usaf-nuclear-icbm-test.si_642

Un missile balistique intercontinental a été lancé lundi matin à partir d’une installation en Californie, a annoncé la US Air Force américaine, affirmant que ces tests étaient un message au monde sur les capacités nucléaires de Washington.

Le missile Minuteman III était toutefois équipé d’un « véhicule d’essai de rentrée » à la place d’une ogive thermonucléaire. Il a été lancé depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie à 03h36 heure locale, selon le communiqué de l’Armée de l’air américaine.

« Avec ces lancements, nous vérifions non seulement nos processus et de système d’armement des ICBM (les missiles balistiques intercontinentaux) de système d’arme, mais nous donnons aussi au monde la démonstration que le Minuteman III est capable de frapper à peu près n’importe où avec une extrême précision », a déclaré le lieutenant-colonel Tytonia Moore de la 90th Missile Wing, située à la base aérienne Francis E. Warren, dans le Wyoming, dit le communiqué de la US Air Force.

Le « Mighty Ninety » est l’un des trois commandements de missiles de la US Air Force – les deux autres étant la 91e à la base aérienne Minot dans le Dakota du Nord et le 341e à la base Malstrom, dans le Montana. En tout, avec les trois bases, les USA comptent 450 ICBM.

Depuis que les missiles Peacekeeper ont été retirés en vertu du traité START II, ​​le LGM-30G Minuteman-III est le seul ICBM terrestre en service aux États-Unis. Le missile d’attaque au sol, lancé d’un silo, est normalement équipé d’ogives thermonucléaires W87.

Vandenberg, qui abrite le Space Wing 30 de la US Air Force Space Command (AFSPC), a effectué plusieurs tests de missiles au fil des ans, dont un, plus récemment, en septembre 2014. En avril 2013, un test avait été reporté pour un mois en raison des tensions avec la Corée du Nord.

Selon la US Air Force, le programme de lancement d’essai d’ICBM « démontre la crédibilité opérationnelle du Minuteman III et assure la capacité des États-Unis de maintenir une dissuasion nucléaire forte, crédible comme élément clé de la sécurité nationale américaine et de la sécurité des alliés et partenaires des États-Unis »

Ce test de missile intervient au même moment où se déroulent en Europe de l’Est des exercices de l’OTAN de grande ampleur. Pendant ce temps, l’armée russe a elle aussi déployé récemment 76 000 soldats, plus de 10 000 véhicules, 65 navires de guerre, 16 navires de soutien, 15 sous-marins et 200 avions de combat et des hélicoptères pour des exercices « surprises » à travers le pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s