Guérison du cancer par l’alimentation : les fondements de l’alimentation alcaline

Guérison-du-cancer-2-1

Il y a quelque chose que tous les patients cancéreux devraient entendre de leur oncologue quand on leur diagnostique leur cancer. Ils devraient être informés qu’en faisant certains changements alimentaires, ils pourraient augmenter leurs chances de guérison de façon spectaculaire, peu importe le traitement qu’ils poursuivent.

On devrait informer les patients cancéreux que la nutrition est leur première et leur meilleure défense pour guérir du cancer. On devrait leur donner des informations pour savoir comment passer à une alimentation alcaline, principalement composée de légumes, avec une petite quantité de fruits, de céréales et de protéines. Cette alimentation ressemble à l’alimentation cétogène qui fait l’objet d’un grand débat dans les revues de presse en oncologie, avec une réduction supplémentaire de la consommation totale de protéines, de céréales, de graisses et de sucres transformés, pour aider à réduire l’inflammation dans l’organisme.

Au lieu de cela, on donne des informations sur l’alimentation aux patients cancéreux après coup, et étonnamment, généralement il s’agit d’aliments et de techniques de préparation de repas qui sont connus pour favoriser la progression du cancer. De toute évidence, il y a un décalage entre les informations si bien documentées sur l’alimentation et la progression du cancer et ceux qui communiquent le plus souvent avec les patients cancéreux, les équipes d’oncologie.

Le mode de vie moderne, en particulier dans les pays occidentaux, qui évolue rapidement, ne se prête guère à une alimentation alcaline. Les plats préparés, les repas préparés au micro-ondes, les collations préemballées et la restauration rapide dominent le menu quotidien de beaucoup de gens. Il ne faut donc pas s’étonner que ces aliments ne soient pas optimaux si vous combattez le cancer.

Mais que devrait faire un patient cancéreux qui vient d’être diagnostiqué, tout de suite, pour l’aider à se préparer pour les traitements à venir et à augmenter ses chances de guérison ?

Voici les six changements alimentaires les plus importants que chaque patient cancéreux devrait faire. Bien qu’ils semblent décourageants au premier abord, ce que le patient cancéreux a vraiment besoin de faire est de manger des aliments frais, de saison, simplement préparés.

Avoir une alimentation alcaline pour réduire l’inflammation et améliorer le pH intracellulaire

Aujourd’hui, la plupart des gens du monde occidental ont une alimentation qui favorise l’inflammation et augmente le pH intracellulaire, une acidose latente, offrant ainsi un environnement idéal pour la prolifération du cancer. Une alimentation alcaline bien conçue permettra d’améliorer votre pH intracellulaire au fil du temps, et c’est la meilleure défense contre l’inflammation permanente dans le corps. Elle se compose principalement de : légumes verts organiques à feuilles vertes, herbes et épices, légumes racines, oignons, ail, poireau et ciboulette, brocoli, chou-fleur et choux, haricots, lentilles, pois, noix, graines , mélangée avec une petite quantité de céréales sans gluten (une tasse ou deux par jour) comme le riz. Une portion de 60 à 120 grammes de poisson, de volaille ou de viande biologique nourrie à l’herbe, plusieurs fois par semaine, peut faire partie d’une alimentation alcaline saine. Deux à trois fruits frais entiers par jour aident à équilibrer votre consommation de vitamines et de minéraux.

guérison-du-cancer

Guérison du cancer par l’alimentation:

Éliminez le sucre

Les cellules cancéreuses utilisent plus de glucose (sucre) par unité de temps que les autres cellules. Le métabolisme des sucres crée de l’acide, qui favorise également la progression du cancer. En outre, une alimentation riche en sucres, y compris les fruits, déclenche une réponse à l’insuline. Si vous mangez souvent sucré ou des fruits toute la journée, vous supprimez votre fonction immunitaire tout en augmentant le niveau d’insuline dans votre corps, ce qui crée une insulinorésistance. L’insulinorésistance est directement liée à la prolifération du cancer. Le sucre raffiné provoque des carences en magnésium dans l’organisme, cela contribue également à la prolifération du cancer. Le sirop de maïs riche en fructose, en raison de sa méthode de transformation, a une teneur élevée en mercure, une toxine qui prédispose au cancer. La recommandation d’éliminer le sucre inclut le sucre sous toutes ses formes, même les sucres naturels comme le miel et l’agave, ainsi que le sucre blanc et le sirop de maïs riche en fructose. Appréciez la compote de pommes non sucrée, deux ou trois figues ou abricots secs, ou un morceau d’ananas frais si vous avez besoin d’une petite douceur. Il est important de manger des fruits avec modération,  les cellules utilisent le fructose pour la division cellulaire, favorisant ainsi la croissance et la propagation du cancer.

Éliminez le gluten

Les céréales glutineuses provoquent une inflammation. L’inflammation favorise la progression du cancer. Cela signifie qu’il faut éviter les céréales riches en gluten comme le blé, l’épeautre ou le seigle, y compris les céréales complètes. Dans l’alimentation alcaline il faut donc supprimer les pâtes, les céréales, le pain, les gâteaux, les muffins et autres pâtisseries de boulangerie. Les patients cancéreux devraient consommer des céréales complètes sans gluten comme le riz, le sarrasin, le quinoa, le millet et l’amarante . Cependant, utiliser des produits préparés « sans gluten » est une erreur, car la plupart d’entre eux contiennent du sucre ou des huiles transformées, et n’entrent donc pas dans l’alimentation alcaline pour combattre le cancer.

Éliminez les produits laitiers

La vache laitière a été identifiée dans une très grande étude réalisée par le professeur (émérite) T. Colin Campbell, docteur, de l’Université Cornell comme l’un des principaux aliments qui favorise le développement du cancer. Curieusement, c’est la protéine qui est coupable : la protéine de caséine. Les yaourts hyperprotéinés dans lesquels on a ajouté de la poudre de lait ou du lactosérum sont encore plus cancérigènes que le lait nature, les yaourts, ou le fromage. Cependant, vous devez éliminer tous les produits laitiers lorsque vous combattez le cancer. Les produits laitiers provoquent une inflammation, qui est la cause de la détérioration des os et ils favorisent la progression du cancer de la même façon que le sucre.

Utilisez uniquement l’huile d’olive, l’huile de noix de coco et l’huile d’avocat dans votre alimentation

Utilisez uniquement de l’huile d’olive pressée à froid, de l’huile de coco ou de l’huile d’avocat, si possible bio. Ces huiles ont des propriétés anti-inflammatoires, elles offrent donc un avantage apaisant pour les cellules inflammées et potentiellement cancéreuses dans l’organisme. L’huile de coco a également un effet anti-bactérien doux/ antifongique , utile pour les patients cancéreux avec une fonction immunitaire affaiblie, ainsi que des propriétés anticancéreuses. Les huiles à éliminer sont les huiles de maïs, soja, colza, carthame et de tournesol. Non seulement les versions commercialisées de ces huiles sont produites à partir de plantes génétiquement modifiées dans de nombreux pays, mais la plupart d’entre elles sont hautement transformées.

Les huiles transformées,y compris les huiles hydrogénées et les margarines, ont été préparées à haute température pour augmenter leur durée de conservation. Cela modifie les molécules d’huile de sorte qu’au lieu d’agir comme un conducteur naturel pour toute la messagerie électrique de votre organisme, ces molécules créent des « zones mortes » dans vos cellules parce qu’elles ne peuvent pas conduire l’électricité. Cela interfère avec la fonction des cellules saines et peut favoriser la progression du cancer. Pour l’essentiel, les cellules cancéreuses sont des cellules qui ne répondent plus aux messages intracellulaires et qui prolifèrent sans fin, affectant d’autres cellules.

Affamer le cancer, une autre stratégie d’avenir

Une des principales caractéristiques du cancer est l’angiogénèse, ou la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. La tumeur a besoin de sang pour se développer et elle peut donc s’approvisionner en glucose à partir de la circulation sanguine. Mais il semblerait qu’on puisse contrôler l’angiogénèse en consommant des aliments qui inhibent la croissance des vaisseaux sanguins. En consommant régulièrement ces aliments, on peut affamer efficacement n’importe quelle cellule cancéreuse microscopique, et la prévenir avant qu’elle ne prolifère et devienne dangereuse.
Il a été prouvé que le resvératrol qui est présent dans le raisin rouge, par exemple, inhibe à 60% l’angiogénèse.

Il y a également l’acide ellagique présent surtout dans les framboises et les grenades (ou le jus pur de grenade). Voici d’autres  aliments qui ont une action potentiellement anti-angiogénique:
-Thé vert
-Mûres, fraises, framboises, myrtilles
-Cerises
-Orange, pamplemousse, citron
-Muscade
-Ail
-Chou kale
-Artichauts
-Curcuma
-Persil
-Champignons Maitake

Ces aliments contiennent différents composés potentiellement anti-angiogéniques. Certains aliments sont même plus efficaces que les médicaments anti-angiogéniques actuels. Ceux-ci incluent le persil et l’ail.
Le résultat est donc plus important si ces composés sont en synergie, dans un fruit entier, que lorsqu’ils sont pris de façon individuelle, et c’est pourquoi il est très important de privilégier une alimentation qui prône les aliments entiers, biologiques, plutôt que de continuer d’être obsédé par les nutriments individuels.
Il est également important de savoir que l’intolérance au fructose peut augmenter le facteur de risque provenant de ce type de sucre. Pour plus d’informations à ce sujet et un tableau complet de la teneur en fructose et en glucose des aliments, voir:

http://www.foodintolerances.org/French/fructose-food-table.aspx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s