Divulgation du programme spatial secret avec Corey Goode et David Wilcock (sous-titres)

Voici la traduction attendue du premier épisode DIVULGATION COSMIQUE sur http://www.gaiamtv.com.

Episode 1 – Message pour l’Humanité

DW : Nous rencontrons Corey Goode, 45 ans, originaire du Texas. Et en fait, vous vivez toujours au Texas.

Et ce qu’il fait ici, c’est se présenter comme un initié, un informateur, et partager avec moi plus d’informations, sur ce qui se passe vraiment dans les coulisses du soi-disant gouvernement secret, et des programmes militaires secrets et leur développement et industrialisation de notre système solaire.

C’est une histoire vraiment remarquable, parce que j’ai interviewé des dizaines d’initiés au fil des ans, ayant une classification parfois 35 niveaux au-dessus du président des États-Unis. Et j’ai retenu environ 90% de cette information, à l’écart du public.

Parce que :

A – cela aurait pu causer que des gens se fassent tuer.

B – je ne voulais pas libérer des choses qui auraient pu ensuite, m’empêcher d’être en mesure de déterminer, qui étaient les vrais initiés.

Corey est arrivé et, non seulement il connaissait le 90% en question, il avait beaucoup d’autres pièces du puzzle, que je cherchais. Je savais qu’il y avait quelque chose que les gens ne me disaient pas. Et tout cela s’est bien emboité ensemble.

Donc Corey, bienvenue à l’émission. Merci d’être ici.

CG : Merci.

DW : Je comprends que, ce que vous êtes sur le point de nous dire, est si étrange, que les gens vont avoir un moment vraiment difficile d’accepter cela, surtout s’ils ne disposent pas déjà d’une certaine expérience dans ceci.

Ainsi, au lieu d’essayer de les tenir par la main, et avancer lentement, plongeons donc droit dans le sujet. Et si vous pouviez vraiment nous donner, un bref aperçu de votre participation, sur ce qu’a été dans votre vie, toute cette question de programme spatial.

CG : Ok. Pour moi, cela a commencé à l’âge de six ans, quand j’ai été amené dans ce qui est connu sous le nom MILAB (ndt : Mylab), certains le prononçaient programmes Milab. J’avais été ciblé comme étant un empathe intuitif.

DW : Qu’est-ce que cela signifie exactement?

CG : Intuitif, vous avez une profonde intuition des choses qui sont peut-être sur le point d’arriver.

DW : Donc, comme une capacité psychique?

CG : Ouais, les capacités prémonitoires. Et étant empathique, vous avez un fort lien émotionnel avec les autres autour de vous. Vous pouvez ressentir ce qu’ils ressentent et vous connecter avec eux émotionnellement. C’était un ensemble de compétences qui était souhaité.

Et j’ai été formé, et cela s’est amélioré. Et ça s’est amélioré à un point, où vers l’âge de 12 ou 13 ans, moi et quelques-unes des personnes avec qui j’ai été formé, avons été amenées dans un programme, pour lequel nous étions, ce qu’ils appelaient un soutien IE (Intuitif Empathe), pour la délégation de la Terre, dans une super-fédération.

Et c’était une fédération, où une grande quantité de fédérations d’Extra-Terrestres, se réunissaient pour discuter de la grande expérience.

DW : Quelle était cette expérience? Que faisaient ces extraterrestres?

CG : Il y avait un groupe de 40 extraterrestres d’apparence humaine, qui étaient à peu près toujours présents, et cela allait jusqu’à 60 à d’autres moments, qui étaient présents. Il y avait 22 programmes génétiques en activité.

DW : Qu’est-ce que cela veut dire? Qu’est-ce qu’un programme génétique?

CG : Des programmes à mélanger leur génétique et manipuler notre génétique.

DW : Et c’était en cours?

CG : Oui, c’est en cours en ce moment. Et c’est la raison de tout cela. Et les délégués de la Terre avaient essayé de faire partie de ceci, depuis longtemps. Et ils ont finalement pu obtenir un siège. Et quand nous étions assis là, en tant qu’empathes intuitifs, nous ne savions pas ce qui se passait.

Parce qu’une grande partie de ce qui se passait, se passait dans cette ancienne langue Extra-Terrestre, qui est réellement monotone, et que nous ne pouvions pas comprendre. Et une partie de ce qui se passait, se passait télépathiquement.

Donc, nous étions juste assis là, et on nous a donné cet appareil, qui était une tablette de verre intelligente, – tout comme un iPad, – qui avait essentiellement accès à la base de données Extra-Terrestres. Et on nous a dit de garder nos esprits occupés, en regardant dans tout ce matériel, et cela nous a également aidés avec nos capacités d’Empathes intuitifs, dans la détection de danger ou de tromperie.

DW : Quel genre de choses avez-vous pu regarder là-dessus?

CG : Ce qu’ils voulaient que nous regardions, c’est principalement les informations à propos, de ces 22 expériences génétiques en cours mais, nous avons eu accès à tous les autres types d’informations.

Et en fonction de chacun de nous – nous avions tous nos propres intérêts – nous examinions toutes sortes d’informations. Et il y a tellement d’informations que je regardais, c’est presque comme regarder en arrière, durant vos années de collège, tous les livres que vous avez lus, et toutes les informations que vous avez observées.

Combien de ceci retenez-vous? C’est comme ça. Il y avait tellement d’informations.

DW : Avez-vous jamais eu une question que vous avez posée, et dont vous ne pouviez pas obtenir la réponse, où il est juste dit : je ne sais pas?

CG : Non, je veux dire, on vous donnait l’information qui était disponible. Vous pouviez parcourir certaines choses que la délégation humaine, notre groupe, n’étions pas au courant. Mais à peu près toute l’information nous était ouverte.

DW : À quoi ressemblait l’écran ? Était-ce semblable à un iPad??

CG : Non, c’était juste… Ça ressemblait presque à un morceau de plexiglas. Sans signe particulier à première vue. S’ils l’avaient laissé tomber par la fenêtre, et que vous l’aviez trouvé dans un champ, vous l’auriez ramassé, sans savoir que c’était quelque chose de spécial.

Vous le mettiez sur votre main, et vous pouviez l’activer, avec une composante mentale. Et il s’ouvrait dans votre langue.

La base de données d’informations, à laquelle vous pouviez accéder dans votre esprit, vous montrait ce que vous vouliez. Cela affichait le texte, les images, la vidéo. Et les vidéos, et les photos, étaient holographiques, de sorte que cela sortait un peu hors de l’écran.

Je veux dire, cela ne sortait pas tout à fait de l’écran, de la manière holographique que certaines personnes penseraient. Mais il y avait cette profondeur de vision 3D holographique.

DW : Et à ce point, pouviez-vous encore voir votre main sous le verre?

CG : Non.

DW : Donc, d’abord, cela s’assombrissait?

CG : D’accord. Oui, il devenait tout à fait opaque, ou noir, ou quoi que ce soit, avant de commencer à produire des images ou du texte.

DW : Avaient-ils des tampons ou pare-feu de sécurité – si vous demandiez certaines questions, vous disait-il que c’est non autorisé ou quelque chose comme ça?

CG : Eh bien, comme je l’ai dit, très, très rarement, vous aviez un écran qui était tout bleu, ou quelque chose qui montrait, que vous ne pouviez pas y aller. Mais à peu près tout était ouvert, et nous avons eu ces mêmes dispositifs sur le vaisseau de recherche, ce qui nous a donné accès à nos propres bases de données.

DW : Donc, cette technologie est répandue, une fois que vous sortiez du programme de l’espace.

CG : Oui, et ils ont de beaucoup plus grands écrans, qu’ils utilisent pour les conférences et les démonstrations.

DW : Eh bien, évidemment vous avez eu accès à tellement d’informations sur ces tablettes. Y a t-il des informations qui vous ont sauté aux yeux, comme étant vraiment importantes, et qui vous ont vraiment choqué, même à partir de ce que vous saviez déjà à ce point?

CG : Il était vraiment intéressant qu’il y avait… L’information a été présentée presque comme si… Revenant à l’analogie de l’université… Il y avait 22 exposés de documentation, en concurrence les unes avec les autres, et chacun de ces programmes d’expérimentations génétiques, présentaient leurs informations de cette manière. Ils étaient quelque peu en concurrence les uns avec les autres. Ils ne travaillent pas tous… Ils ne travaillent pas tous ensemble, main dans la main.

DW : Est ce que cela impliquait ces extraterrestres ressemblant à des humains –

CG : Oui.

DW : – essayant de combiner leur ADN avec la nôtre, ce genre de chose?

CG : Oui, et la manipulation de notre ADN. Il y avait aussi une composante spirituelle. Ils sont très impliqués dans une partie de l’expérience. Ils ne font pas qu’expérimenter sur nous. Ils font aussi partie de cette grande expérience.

DW : Avaient-ils un objectif? Pourquoi font-ils cela? Pourquoi s’en soucient-ils?

CG : Ça, je ne le sais pas. Je ne sais pas, s’ils le font simplement parce qu’ils le peuvent, sils essaient de créer une sorte de super-être. Mais beaucoup de ceci n’a pas rapport… Pourquoi essaieraient-ils de mélanger ensemble la totalité de leurs meilleures génétiques, et puis nous manipuler, et manipuler notre civilisation, pour nous garder en soumission?

DW : Depuis combien de temps pensez-vous que ce programme est en action?

CG : Sur les 22 différents programmes, ils ont été en cours pendant des durées différentes. Mais la manipulation génétique de ce que nous sommes, date d’au moins 250.000 ans.

DW : Wow.

CG : Mais ces programmes, ils varient dans leur forme de longueur allant de 5000 – ils sont tous de durées différentes.

DW : Cela ne ressemble pas à quelque chose, que notre gouvernement secret de la Terre ou du gouvernement élu, voudraient ce que fassent ces gens. Pourrions-nous les arrêter?

CG : Je ne pense pas. Je veux dire, c’est quelque chose que nous avons récemment pu mendier pour obtenir un siège à leur table, de faire partie de la discussion.

DW : Ainsi, est-ce que ces extraterrestres orientés négativement ou, plus neutre, ne seraient pas du type bienveillant?

CG : Cela dépend de votre point de vue. C’est une question de… c’est la perspective. C’est difficile à dire, ce groupe est positif, ce groupe est négatif, dans tous ces groupes. Parce qu’ils considèrent que ce qu’ils font, est une chose positive.

DW : Sur votre site, vous avez mentionné quelque chose appelé LOC. Pourriez-vous nous dire ce que c’est?

CG : Le Commandement Opération Lunaire est un établissement à l’arrière de la lune, qui est une installation diplomatique neutre, que tous les divers programmes spatiaux peuvent utiliser..

Il y a des gens qui y sont stationnés et y travaillent, mais c’est plus qu’un poste de transition.

Les gens y vont et viennent tout le temps, pour aller plus loin dans le système solaire, et au-delà, pour aller vers les autres stations, d’autres bases, et pour aller jusqu’aux vaisseaux affectés.

DW : Racontez-nous le fil de l’histoire réelle à savoir comment, de votre maison vous finissez par vous retrouver sur ce vaisseau de recherche, dans notre système solaire, juste un bref aperçu de ce à quoi ça ressemblait.

CG : J’ai été transporté de ma maison au milieu de la nuit par des moyens conventionnels, à la Base Air Force Carswell. En dessous de la Base Carswell Air Force, il y a une zone secrète de la base, et dans une zone secrète de la base, il y a un ascenseur qui vous emmène très loin profondément. Et beaucoup de gens connaissent le système de tramway qui passe en dessous des États-Unis.

DW : J’ai entendu les initiés les appeler navettes souterraines.

CG : Alors, un système de navettes. C’est comme un monorail passant dans un tube, et c’est comme un Maglev et aussi dans un tube à vide. De là, j’ai été transporté à un autre endroit, d’où je fus transporté au COL, par ce que certains appellent la technologie de type “Stargate” ou la technologie de portail (Porte des Étoiles).

Je me suis retrouvé à la LOC, ou commandement des Opérations Lunaires. Et j’ai été mis alors sur ce vaisseau ressemblant à une mante.

DW : Comme une raie pastenague ?

CG : Ouais, un vaisseau ressemblant à une raie ou une mante. Et avec un tas d’autres personnes. Et puis de la lune, nous avons été transportés plus loin dans le système solaire.

DW : Donc, au Commandement des Opérations Lunaires, il y avait une sorte de hangar.

CG : Oui, il y a une série de hangars. Celui-ci était le plus grand hangar.

DW : OK, quelle est la taille de ce vaisseau mante, parlant de mesures classiques?

CG : Environ 600 personnes pouvaient voler dedans.

DW : Wow, il est donc assez gros.

CG : Oui, il nous a amené à notre destination.

DW : Combien de temps êtes-vous resté au COL, avant de monter dans le vaisseau mante.

CG : Cela n’a pas duré longtemps du tout. Il y avait… C’est là où j’ai signé les papiers, même si j’étais trop jeune pour signer légalement des documents juridiques. Et il m’a expliqué que je m’engageais pour 20 ans. Ils appelaient cela, le 20 et retour.

DW : Est-ce que ça ressemblait à quelque installation futuriste style “Star Trek, Next Generation” quand vous étiez là? À quoi est-ce que ça ressemblait?

CG : Principalement juste des salles vraiment étroites, et des portes ordinaires, mais il n’y avait rien… il n’y avait pas des portes, comme dans Star Trek, swish swish, coulissantes. Ce n’était pas vraiment super avancé de cette façon.

DW : Donc, si vous en aviez filmé l’intérieur, vous pourriez facilement convaincre quelqu’un qu’il était juste ici, dans un bâtiment.

CG : Oh oui, définitivement.

DW : À quoi ressemblait le hangar ? Le hangar avait-il quelque chose de spécial ?

CG : Le hangar ressemblait beaucoup à une installation navale, comme un mélange d’une installation sous-marine de la Marine et un hangar à avions.

DW : Une fois à l’intérieur de la mante, combien de temps a duré votre vol?

CG : Peut-être 30, 40 minutes.

DW : Et, que s’est-il produit, ensuite?

CG : La prochaine chose qui soit arrivée, est que je suis arrivé à voir le vaisseau de recherche auquel j’allais être assigné pour la première fois.

DW : Combien de temps avez-vous été sur ce vaisseau spatial?

CG : J’ai été affecté au vaisseau de recherche pendant six ans.

DW : Et vous avez dit que l’ensemble de la durée du service était de 20 ans?

CG : Oui.

DW : Y a t-il une raison pour laquelle ils ne vous ont gardé que pendant six ans sur le vaisseau de recherche?

CG : L’ensemble de compétences d’empathie intuitive était nécessaire dans d’autres programmes, j’ai donc été muté à travers plusieurs programmes pour le reste des 20 ans.

DW : Pourriez-vous nous donner un exemple d’un de ces programmes?

CG : Un exemple serait le programme d’Interception et d’Interrogation des Intrus.

DW : Qu’est ce qui définit un intrus?

CG : Quelqu’un qui vient dans le système solaire, ou dans l’atmosphère de la Terre sans y être invité, ou sans permission.

DW : Et vous auriez effectivement été en mesure d’appréhender ces gens, et de leur poser des questions?

CG : Il y avait une équipe du programme qui faisait cela. J’étais présent pendant l’interrogatoire à titre d’empathe intuitif.

DW : Et comme vous l’avez dit avant, vous essayiez de détecter le mensonge?

CG : En effet, en quelque sorte. Parfois, lorsque vous communiquez avec ces autres êtres, cela s’appelle de l’interface. Parfois, je servais d’interface, et parfois j’étais là juste pour les lire, lire leurs émotions, et pour voir si elles étaient honnêtes, comme un détecteur de mensonge humain.

DW : Et la conscience fonctionne sensiblement de la même façon, que vous pouvez lire les extraterrestres, et cela fonctionne plus ou moins de la même manière, que si c’est un être humain?

CG : Définitivement.

DW : Donc, vous avez quitté le programme après les 20 années de service.

CG : En plus de certains travaux qu’ils m’ont amené à faire, j’ai à peu près terminé mon mandat.

DW : Sur votre site, vous avez dit qu’il y a cinq factions au sein du Programme Spatial Secret. Pourriez-vous définir rapidement pour nous, ce que sont ces cinq factions, et juste un peu sur chacune et ce qui la différencie des autres?

CG : Bien sûr. Je vais commencer par le plus ancien, qui sont les Solar Warden. Ils ont commencé à la fin des années 70, ’80, au cours de la SDI – Initiative de Défense Stratégique – je pense que c’est ce qui se passait – juste avant et après Reagan.

Et puis nous avons la CCI (ICC), le Conglomérat Corporatif Interplanétaire, qui représente les Corporations du monde entier, qui ont des représentants dans un super conseil d’entreprises, qui contrôle les Infrastructures du Programme Spatial Secret qu’ils ont dans l’espace, ce qui est énorme.

Nous avons la «Dark Fleet» – Flotte Noire – , qui est une flotte très secrète, qui travaille principalement à l’extérieur du système solaire. Nous avons différents programmes spatiaux militaires secrets d’Opérations Noires – Black Ops – que nous mettons tous dans un même groupe.

Et puis nous avons ce groupe, cette Ligue Galactique Globale Des Nations, qui était en quelque sorte une carotte qui a été offerte, à toutes les autres nations pour leur faire garder ce voile du secret, sur ce qui se passait dans l’espace, en leur donnant un programme spatial, et un récit sur certaines menaces, ou éventuelles invasions. Nous devons nous unir et travailler ensemble.

Et à la seule installation que j’ai visitée une couple de fois, ça ressemblait beaucoup à l’émission de télévision “Stargate Atlantis”, où vous aviez un environnement réellement décontracté, les gens se promènent portant des combinaisons avec des écussons de tous les différents pays du monde. Ils sont aussi presque complètement en dehors du système solaire.

DW : Vous avez beaucoup mentionné le terme L’ALLIANCE, et je pense qu’il pourrait y avoir une certaine confusion ici.

CG : Il y a l’Alliance Terrestre. Ils ont un programme complètement différent. Leur programme est essentiellement de créer un nouveau système financier, et faire tomber la cabale, et certaines autres choses dans leur ordre du jour.

Et puis il y a l’Alliance Spaciale, et elle est composée de ce qui a commencé avec principalement la faction Solar Warden, puis des transfuges des autres programmes secrets de l’espace. Et ces transfuges des autres programmes spatiaux, ont quitté leur programme avec leurs vaisseaux, et l’intelligence, et l’information, et ont rejoint l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets.

DW : Quelle est la séquence des événements qui vous a conduit à devenir un lanceur d’alerte, et qui a fait que nous voyons maintenant cette poussée vers la divulgation?

CG : J’ai été contacté par un groupe E.T. de densité réellement plus élevée et qui sont maintenant connus sous le nom d’Avians Bleus.

DW : Et «avian» signifie oiseau?

CG : Oiseau.

DW : Alors, à quoi ressemble ces gens?

CG : Ils ont huit pieds de haut. Ils ont beaucoup de ressemblance avec les oiseaux. Ils sont de couleur de bleu à indigo, avec des plumes. quand…

DW : Vous dites avec les oiseaux, cependant, êtes-vous en train de dire qu’ils sont effectivement des oiseaux avec des ailes?

CG : Pas d’ailes. Ils ont l’air très humain, un torse, des bras, des mains…

DW : Donc ils sont des hominidés.

CG : …des pieds.

DW : C’est comme une tête d’oiseau avec un corps humain?

CG : Oui, mais ils n’ont pas un long bec, comme beaucoup de gens essaient de les dépeindre sur Internet. C’est un bec vraiment souple et flexible, et quand ils parlent, ils ont un langage par signe, ou mouvement avec une seule main.

Et puis ils bougent leur bouche, et communiquent télépathiquement.

DW : Alors, qui sont ces Avians Bleus? D’où viennent-ils? Ont-ils un ordre du jour?

CG : Les Avians Bleus m’ont dit, qu’eux et les autres êtres, avec lesquels ils travaillent, viennent de la sixième à la neuvième densité et que… –

DW : Et qu’est ce qu’une densité?

CG : Tout autour de nous est fait de matière, d’énergie. La pensée est faite toute de vibrations. Et cela provient d’une différente vibration ou fréquence.

DW : Donc, c’est comme un autre plan d’existence?

CG : En effet.

DW : Est-ce quelque part dans la galaxie ou dans l’univers, ou est-ce tout autour de nous ?

CG : Ce n’est pas dans une planète lointaine, très lointaine à proximité du centre de la galaxie, ou quelque chose comme ça. C’est tout autour de nous. C’est vraiment proche, et loin à la fois.

DW : Et quel est leur ordre du jour? Pourquoi sont-ils ici?

CG : Ils sont ici depuis un certain temps. Ils observent, mais ils sont là, pour … Nous passons à une partie de la galaxie, qui est une partie énergétiquement très élevée de la galaxie, ce qui va changer la densité de notre système solaire, et de notre constellation locale d’étoiles.

DW : Est-ce quelque chose qu’ils vous ont dit, ou est-ce quelque chose dont vous aviez eu des preuves tangibles, dans le programme de l’espace?

CG : Nous avons eu des preuves tangibles de ceci dans le programme spatial. Cela a été étudié pendant un certain temps, mais c’est aussi, quelque chose qu’ils m’ont dit.

DW : Ok, et si nous entrons dans une densité différente, qu’est ce que ces Avians Bleus vous disent sur ce qui va arriver à la vie humaine, telle que nous la connaissons aujourd’hui?

CG : Que nous allons passer par une expérience transformationnelle, qui va nous changer, principalement au niveau de la conscience.

DW : À quoi cela ressemblera-il? Allons-nous devenir plus psychique, plus télépathique ?

CG : Ouais, je veux dire, il y a beaucoup de théories. On ne m’a pas dit que nous allons être en mesure de faire ceci ou cela. J’ai entendu beaucoup de théories différentes.

Je ne sais pas si ça va arriver à tout le monde en même temps, ou s’il y a certaines personnes, plus spirituellement évoluées, qui vont commencer plus tôt, à manifester ces dispositions. Je ne possède pas toutes les réponses. Je ne suis pas un gourou. Je n’ai vraiment pas toutes les réponses.

DW : Alors, est-ce que ces Avians Bleus veulent notre plus grand bien, ou ont-ils un agenda caché? Comment savons-nous que nous pouvons leur faire confiance?

CG : Ils sont définitivement d’une polarité positive. De ce que je comprends des êtres de la sixième densité et plus, ils n’ont pas d’ordre du jour orienté comme nous essayons de leur prêter. Avec notre manière de faire, de troisième, quatrième, densité de la pensée, tout ce que nous faisons est orienté vers un objectif.

C’est à propos de faire de l’argent. C’est à propos de manipuler les gens à faire ou à penser, de la façon dont nous pensons. Nous ne pouvons pas projeter cela sur un être de densité plus élevée, et dire qu’ils vont se comporter ou penser de la même façon.

Ils sont ici avec ces sphères géantes, pour aider à dissiper ces grandes vagues du tsunami d’énergie, qui entre dans notre système solaire, et ils désamorcent cette énergie de façon à ce que nous n’en recevions pas trop à la fois, et ainsi nous donner plus de temps pour nous préparer.

DW : S’ils ne s’étaient pas servi de ces sphères, que serait-il arrivé, selon eux?

CG : Beaucoup de gens deviendraient fous, et il y aurait beaucoup de chaos.

DW : Et quand vous parlez de ces sphères, que devons-nous chercher? Les gens ne voient pas de sphères dans leurs télescopes.

CG : Non, elles sont aussi de d’autres densités, et beaucoup de gens pensent que ce sont des vaisseaux spatiaux géants. Et je suis presque certain, après mes nombreux voyages dans ces sphères, que ce sont des sphères sur un niveau macro géant. Ces petits êtres orbes sont aussi ces sphères géantes.

DW : Que sont les êtres orbes?

CG : Ils sont l’un des cinq êtres de l’Alliance des Sphères, qui sont de l’une des densités les plus élevées des cinq êtres.

DW : Donc, vous avez effectivement eu, en personne, des rencontres avec ces Avians Bleus.

CG : Oui. Mon nom a été mentionné comme choix, pour un délégué, à faire partie des communications entre ce groupe, le conseil de l’Alliance du Programme Spatial Secret, et aussi pour commencer à parler en leur nom, avec ce vieux conseil de la Super-Fédération, où j’avais un siège comme soutien intuitif empathe, quand j’étais jeune adolescent.

J’ai essayé de discuter pour trouver un moyen de sortir de cette position de délégué. Je ne suis pas un orateur public. J’ai une voix faible. Je donnais toutes ces excuses à tenter de dire pourquoi je ne devrais pas être un délégué.

Je donnais ces excuses après avoir été amené à l’une de ces sphères massives qui sont dans l’espace, et j’y ai rencontré cet Avian Bleu nommé Raw-Tear-Eir.

Et alors que je tentais de me dispenser d’être un délégué, il s’est approché tout près de moi, posa sa main sur mon avant-bras, et m’a communiqué par télépathie, que je devais laisser aller tout le négatif, et cesser de penser à propos du négatif.

Et sa main était très douce comme de la poudre sur ma peau. Cela a été le seul moment, où ils m’ont touché physiquement. Et puis il m’a dit que, ce qui était important, c’est le message.

DW : Quel est leur message ?

CG : Leur message pour l’humanité est que – et c’est la foi de nombreuses religions – nous devons devenir plus AMOUR. Nous devons plus nous PARDONNER à nous-mêmes et aux autres, et ainsi stopper la roue du karma.

Nous devons nous concentrer de plus en plus, à être plus au service des autres, sur une base quotidienne. Et nous devons nous concentrer, à l’élévation de nos vibrations et de notre conscience.

DW : Eh bien, vous voyez beaucoup de gens qui commentent les articles d’une manière agressive, disant que les élites veulent nous orienter vers une seule religion mondiale.

Comment pourrions-nous être en mesure de savoir, que ce n’est pas juste un autre PSYOP, pour essayer de nous faire tous aller en marche serrée avec des nouveaux contrôleurs?

CG : Eh bien voilà, ce qu’ils ont dit, et que je mets sur ma page web, c’est que vous ne devez changer ni votre foi, ni votre religion. Vous pouvez utiliser – ces croyances sont les bases de toutes les grandes religions. Je veux dire, ce n’est pas vraiment quelque chose de nouveau.

Le temps est court. Cela doit être fait. Nous devons commencer à nous concentrer sur…. – Si vous êtes un chrétien, si vous êtes un musulman, si vous êtes un bouddhiste, vous pouvez le rester. Cela peut continuer à être votre foi.

DW : Donc, ils ne vont pas essayer de se présenter comme nouveau dieu?

CG : Absolument pas. Et l’une des choses qu’ils ont forcées dans ma tête, est que je dois faire en sorte, que cela ne devienne pas une secte ou une religion.

Je n’en connais pas l’histoire, mais apparemment, ils ont essayé ceci à trois reprises dans le passé. Et à chaque fois, leur message a été déformé, et les humains l’ont utilisé pour des fins de contrôle, et l’ont transformé en sectes et en religions.

DW : Bien évidemment, nous n’avons fait que commencer ici. Cette information est vraiment fascinante, et je veux juste dire, à titre personnel, que cela valide tant de choses que j’ai étudiées, pendant de nombreuses années, et fait tout ce que je pouvais, pour essayer de trouver la preuve scientifique derrière tout cela.

Donc, nous en avons encore beaucoup plus à parler. Nous venons juste de commencer, mais je suis vraiment heureux que vous ayez bien voulu le faire et accepté de vous faire connaître.

Et je vous honore pour votre courage, et votre bravoure. Je sais que vous avez deux enfants.

Vous avez laissé un emploi à six chiffres pour ceci.

Donc, c’est vraiment une chose des plus importantes pour vous, de vous être avancé, et je l’apprécie vraiment. Je vous remercie donc, Corey.

CG : Merci.

DW : D’accord.

4 réflexions sur “Divulgation du programme spatial secret avec Corey Goode et David Wilcock (sous-titres)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s